;
Blog

Comment connaître l’impact de votre entreprise ?

Auteur : Henri Klunge

Temps de lecture : environ 2 minutes 30

 

Tout commence par se poser les bonnes questions

Posez-vous cette question : voulez-vous, à travers votre entreprise, avoir un impact positif sur vos employés, vos fournisseurs, vos clients, la communauté dans laquelle vous êtes insérés et l’environnement ?

Si votre réponse est oui, un flot de questions doit alors vous submerger : comment mesurer cet impact ? Quels indicateurs sélectionner ?

 

Quel rapport entre l’alpinisme et une entreprise ?

 Lorsque vous gravissez une montagne, vous regardez sur un altimètre votre progression pour savoir quand vous atteindrez le sommet.

De la même manière, dans votre vie personnelle, vous observez sans aucun doute l’état de votre compte en banque à la fin de chaque mois pour savoir dans quelle direction vous allez. Dans ces deux exemples, l’altitude et la comptabilité sont les indicateurs de votre progression. L’altimètre et le livre de comptes sont quant à eux les outils qui vous permettent de les mesurer. Mais quand il s’agit de calculer un « impact positif », quels indicateurs et outils prendre ? Ceux-ci peuvent sembler difficiles à imaginer et c’est normal. Aucune école ne nous apprend à le faire et cela ne fait pas (encore ?!) partie du manuel du parfait entrepreneur. Doit-on mesurer le niveau des salaires (et si oui, comment) ? La quantité d’eau consommer par l’entreprise (et si oui, comment) ?…

Une fois ces questions résolues, il en restera une à élucider : dois-je communiquer les résultats ? Qu’est-ce que je pourrais en retirer ?

Je peux vous expliquer maintenant quel outil choisir, comment vous ciblerez les bons indicateurs et pourquoi vous avez tout intérêt à communiquer sur le résultat de vos démarches. Pour ce faire, je veux vous parler du B Impact assessment™ (BIA) et de la certification Bcorp qui l’accompagne.

 

Tout sur le B Impact Assessment™

Le B Impact Assessment™ (BIA) est un outil gratuit en ligne qui vous permet, au travers d’un questionnaire, de vous poser les bonnes questions quand vous débutez l’analyse d’impact de votre entreprise. Avec à la clé, une proposition d’indicateurs à évaluer.

Je vous rassure, il n’y a pas de réponse juste ou fausse. Il n’y a aucune obligation de suivre à la lettre toutes les recommandations qui vous sont faites. Ce questionnaire sert simplement à voir où se situe votre entreprise par rapport à son impact sur ses parties prenantes. Il permet aussi de comparer votre structure à des entreprises similaires.

L’avantage d’avoir un outil en ligne, c’est qu’il est évolutif. Les questions s’adaptent à votre entreprise selon son secteur d’activité, sa taille, si vous êtes propriétaire ou non des murs dans lesquels vous la développez…

 

Pourquoi vouloir l’Everest des certifications ?

Un alpiniste qui gravit une montagne et qui atteint son sommet le communiquera, car il aura atteint son objectif. Celui-ci, étant vu comme une prouesse, lui amènera la reconnaissance de ses pairs et de ses sponsors. De même, si vous commencez à mesurer l’impact positif de votre entreprise sur son écosystème, autant le faire connaître : la population et les entreprises, potentielles partenaires ou clientes, font en effet de plus en plus attention à cet aspect. Avant, il suffisait d’avoir des bons produits. De nos jours, il faut être une « bonne » entreprise, ce qui signifie garantir de hauts standards sociaux et environnementaux.

Pour faire reconnaître vos efforts, vous pouvez faire confiance à la certification BCorp. Pour l’obtenir, il vous faudra être toujours à la pointe des entreprises sur les plans sociaux et environnementaux. Quel bel objectif ! Pour vous y guider, munissez-vous du BIA, qui à l’instar d’une véritable carte topographique, vous aidera à cibler les indicateurs à observer pour trouver le bon chemin.

Pour espérer une certification BCorp, il faut cumuler au moins 80 points au BIA (une entreprise obtient en moyenne 60 points lors de sa première évaluation) et garantir chaque 3 ans ce minimum. Les points sont distribués pour des mesures vraiment innovantes, qui vous pousseront à être meilleurs que les autres. Par exemple, si de nos jours un employeur paie une assurance dentaire à ses employés, ceci sera reconnu comme exceptionnel et méritera un certain nombre de points. Le jour toutefois où cela sera la norme, l’employeur devra mettre en place autre chose pour acquérir des points. Les exigences de la certification variant avec l’évolution de notre société.

En résumé, le processus du BIA et sa certification vous permettent de mesurer l’impact positif de votre entreprise sur son écosystème, mais aussi, tout au long du processus, de renforcer sa résilience et de gagner en compétitivité.

En plus d’une certification, BCorp vous donne aussi l’opportunité d’entrer dans un réseau d’entreprises qui sont animées par la même volonté de faire le bien autour d’elles et vous pourrez alors échanger sur les bonnes pratiques en la matière. Plus qu’une certification, BCorp est un mouvement. Comme ses créateurs le disent eux-mêmes : B the change!

 

Pour remplir le BIA, inscrivez-vous ici.

Et contactez-moi si vous avez besoin d’informations sur cet outil ou sur la façon de répondre aux questions.

Novembre 2020

Retour